Rendez-vous «en» agence!

Les fautes de français font mal aux oreilles
Des fautes de français qui font mal aux oreilles

Vous l’avez remarqué, vous aussi, ce petit «en» qui s’insinue dans tous les discours? À l’oral comme à l’écrit, on ne dit plus «dans notre agence», «dans le studio», «à la radio», mais «en agence», «en studio», «en radio». Pourquoi? Comment? Vous l’apprendrez en lisant cet article!

En une dizaine d’années, la préposition «en» s’est frayé un chemin, que dis-je? un boulevard dans le discours médiatico-commercial. Comme nous l’avons vu dans l’article consacré à la préposition «sur», certaines prépositions, sous l’influence des médias grand public, prennent de nouvelles acceptions ou se retrouvent dans de nouvelles formulations. Par paresse, par méconnaissance ou par snobisme?

Dans tous les cas, un petit rappel s’impose:

  • au restaurant, on mange désormais en terrasse, alors qu’il y a peu, nous mangions sur la terrasse? Par opposition à «en salle», me direz-vous? Peut-être…;
  • lorsqu’une personne s’exprime sur les ondes, elle est désormais «en radio». Personnellement, j’ai appris qu’une personne, une chanson ou une émission passait «à la radio». Pire, certains journalistes ou présentateurs travaillent «en TV». Mes oreilles saignent;
  • quant aux voyagistes, ils nous invitent à passer «en agence» pour découvrir leurs offres; la Poste nous enjoint à retrouver leurs produits «en bureau postal». Et dire qu’il suffirait de passer «dans une agence» ou «dans les bureaux postaux». Il en va de même du shopping « en boutique ».

Étrangement, personne ne nous propose d’aller «en bibliothèque»… Coïncidence?

Explication possible: l’abstraction

Une brève recherche sur le Net ne fournit pas d’explication satisfaisante. Le problème de l’usage abusif de la préposition «en» ne semble émouvoir personne d’autre que moi.

Sans être linguiste, je me hasarde toutefois à une explication possible. «En» situe le discours à un niveau d’abstraction supérieur. En effet, comme le signale l’utilisateur Chambaron (sur le forum question-orthographe.fr) «à la mairie» signifie dans le bâtiment de ce nom, «en mairie» signifie dans les services municipaux.

En quelque sorte, «en» intellectualise le discours, lui donne un côté plus abstrait. Dans une agence de voyage, on installe la climatisation, alors qu’en agence, on vend du rêve.

Rêve, abstraction, élégance, parisianisme: quelle que soit la cause de cette multiplication abusive de «en», je m’étonne de cette évolution du langage. Si vous aussi repérez des glissements de sens ou de nouvelles locutions, faites m’en part en commentaire! Je me ferai un plaisir de les étudier!

Qu’est-ce qui n’est pas clair?

Qu'est-ce qui n'est pas clair dans "Pas de pub, SVP"?

Il y a 2 jours, j’ai reçu une lettre de LaPoste Suisse. Qu’est-ce que cette institution vénérable allait m’annoncer? Qu’un colis m’attendait dans un bureau de poste? Que les tarifs des lettres allaient baisser?

Que nenni! Elle me demandait simplement de supprimer mon autocollant « Pas de pub, SVP » de ma boîte aux lettres.

La raison? Pouvoir recevoir des échantillons gratuits qu’elle va prochainement distribuer pour le compte de grandes entreprise.

La question que je me pose est:

Qu’est-ce qui n’est pas clair dans « Pas de pub, SVP »?

En tant que professionnelle de la rédaction, je me demande comment formuler de manière plus percutante le message:

«Je ne veux pas de publicité parce que je n’aime pas la publicité, je ne veux pas devoir éliminer du papier inutile qui ne servira à rien, pour des produits dont je n’ai pas besoin, sinon j’irais les acheter moi-même dans les magasins».

J’avoue ne pas avoir de réponse. A part répéter: « PAS DE PUB SVP ».

Et vous, vous avez une idée?

#nomeansno

#publicitenonmerci

La différence entre un amateur et un rédacteur pro?

De passage chez Impact Hub à Lausanne pour une séance, je suis tombée il y a quelques semaines sur une pépite de communication.  Je DEVAIS la partager avec vous. Vous allez comprendre…

Le lieu et le sujet n’ont rien de glorieux : les toilettes. Pour autant, une affichette m’a fait réfléchir et rappelé à quel point la créativité, l’humour et le storytelling peuvent être PERCUTANTS.

Continuer la lecture de « La différence entre un amateur et un rédacteur pro? »

Du coup, vous le dites vous aussi ?

«Du coup», l'expression passe-partout qui pollue nos conversations

[DECRYPTAGE n° 2]

Il y a quelques semaines, j’inaugurais une série de posts sur les tics de langage. Dans ce numéro 2, intéressons-nous à l’expression « du coup ».

Depuis près de dix ans, «du coup» pollue toutes nos conversations. Très pratique, cette petite expression remplace les « donc », « par conséquent », « de ce fait ». Elle marque un lien de conséquence, mais pas que… Démonstration.

Continuer la lecture de « Du coup, vous le dites vous aussi ? »

Êtes-vous «sur» un beau produit ?

[DECRYPTAGE n° 1]

Série de posts sur les tics de langage

J’inaugure aujourd’hui une série de posts sur les tics de langage, formules détournées et/ou autres erreurs de syntaxe qui viennent enrichir  imager nos conversations.

Cela fait quelques années que j’ausculte avec amusement, mais aussi avec dépit, les nouvelles expressions que la majorité d’entre nous adopte à l’insu de notre plein gré.

De nos jours, tout le monde est «sur» un produit ou un article. À propos d’un bien immobilier, les promoteurs disent par exemple volontiers:
– «On est sur un beau produit».

Continuer la lecture de « Êtes-vous «sur» un beau produit ? »

Why copywriters and translators should work together

Copywriters and translatoris working hand in hand to improve the text quality

By Samantha Oberholzer

As a freelance copywriter, I am called upon by companies big and small to create new text (also known as “copy”) for their websites, flyers, press releases, social media channels and other marketing material. Sometimes the content already exists and needs to be revised or completely rewritten, but most often I am asked to create brand-new copy from scratch.

Continuer la lecture de « Why copywriters and translators should work together »

Rédaction: comment valoriser le client en 6 étapes

La rédaction stratégique consiste à valoriser et crédibiliser le message du client.

La rédaction stratégique consiste à valoriser et crédibiliser le message du client. Pour ce faire, le rédacteur ou la rédactrice procède en six étapes.

1 Comprendre le client et son environnement

Le rédacteur doit s’imprégner de la culture du client. Il  cherche à connaître et le contexte, les valeurs, l’histoire et les produits de l’annonceur. Il passe plusieurs heures à discuter avec lui, à se documenter, etc.

2  Définir l’objectif de la communication

Continuer la lecture de « Rédaction: comment valoriser le client en 6 étapes »