Du coup, vous le dites vous aussi ?

[DECRYPTAGE n° 2]

Il y a quelques semaines, j’inaugurais une série de posts sur les tics de langage. Dans ce numéro 2, intéressons-nous à l’expression « du coup ».

Depuis près de dix ans, «du coup» pollue toutes nos conversations. Très pratique, cette petite expression remplace les « donc », « par conséquent », « de ce fait ». Elle marque un lien de conséquence, mais pas que… Démonstration.

Mon fils commence toutes ses phrases par « Du coup » : « Du coup, j’ai demandé à la prof… ». « Du coup, elle m’a répondu… ». Quand je suis de bonne humeur, je le laisse finir son explication et ignore ce vilain défaut. Quand je suis fatiguée, je le mets au défi d’éviter « du coup » – mais aussi « genre », et « ouf », et « chelou » et toutes ces expressions zarbi. ☺

Un exercice plus difficile qu’il n’y paraît, tant « du coup » est passe-partout. Mais si vous aussi, vous êtes atteint-e de ce virus, réfléchissez aux synonymes possibles :

  • « donc »
  • « finalement »
  • « évidemment »
  • « nécessairement »
  • « par conséquent »
  • « à la suite de quoi »
  • « de ce fait »
  • « dans ces conditions »
  • « au final »
  • « en fin de compte »…

On n’a que l’embarras du choix. Si, si, je vous assure!

Du coup, aidez-moi : luttez vous aussi contre les « du coup » ☺

Vous retrouverez ici mon article de décryptage n° 1: «Êtes-vous sur un beau produit?»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *