Êtes-vous «sur» un beau produit ?

[DECRYPTAGE n° 1]

Série de posts sur les tics de langage

J’inaugure aujourd’hui une série de posts sur les tics de langage, formules détournées et/ou autres erreurs de syntaxe qui viennent enrichir  imager nos conversations.

Cela fait quelques années que j’ausculte avec amusement, mais aussi avec dépit, les nouvelles expressions que la majorité d’entre nous adopte à l’insu de notre plein gré.

De nos jours, tout le monde est «sur» un produit ou un article. À propos d’un bien immobilier, les promoteurs disent par exemple volontiers:
– «On est sur un beau produit».

Pourquoi ne pas dire simplement : « C’est une belle maison», ou « On a là un bel objet» ?

Probablement par snobisme. Détourner des prépositions, leur trouver de nouveaux usages donne un petit côté «professionnel de la profession». Est-ce qu’en se positionnant «sur» un article, on ne devient pas un peu soi-même un agent immobilier aux dents qui raient le parquet?

Aussi par mimétisme. Dans sa célèbre émission de téléréalité, Stéphane Plaza use et abuse de la formule.

Mais aussi et surtout par méconnaissance des mécanismes de la langue. Sans être personnellement une puriste, ces nouvelles expressions qui fleurissent nos conversations ont le don de m’irriter, comme vous aurez l’occasion de vous en rendre compte.

Selon mon ami Bob, «sur» signifie:

Marquant la position «en haut» par rapport à ce qui est «en bas», ou bien «en dehors» par rapport à ce qui est «en dedans».

Dans le cas d’un objet immobilier, il n’y a pas de position supérieure/inférieure. CQFD

Lors de mon prochain post, je partirai «en boutique»… Suivez-moi sur ce blog

Une pensée sur “Êtes-vous «sur» un beau produit ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *